On ne fera jamais assez l’éloge de la sieste, ni de la Pôze !

Tous les médecins et physiologistes vous expliqueront qu’elle correspond aux vrais rythmes du vivant, que nous devrions en faire une au moins chaque jour et que nous serions alors en meilleure forme et bien plus performants dans nos activités professionnelles. Peine perdue ! On continue à imposer presque partout des rythmes d’activités qui refusent ces moments de saine récupération.

Que vous soyez hyperactif en manque de sommeil, un retraité en pleine activité ou un VRP qui connait un petit coup de barre en milieu de journée loin de chez soi, osez la sieste, si réparatrice et source d’équilibre. Apprenons tous à oser et refaire des siestes dès que nous le pouvons.
Une sieste cela ne se prévoit pas ! Cela se prend. Pour apprendre ce nouveau réflexe salutaire, nul besoin d’une chambre, ni d’un lit. Un tapis de gazon ou d’herbes des champs suffit le plus souvent avec une petite couverture pour isoler d’un sol parfois humide. Mais avouez, qu’en ville, avec le bruit, la chambre d’hôtel à petit prix est plutôt propice à ce type de sieste.

Vive la Pôze, qui peut être passive aussi !

Vous avez aimé ? Partager cet article: