Je ne veux pas dormir dans la maison familiale avec mon ou ma petit(e) ami(e)

Depuis quelques années, c’est un fait objectif, les divorcé(e)s, séparé(e)s, familles recomposées, deviennent presque la norme. Leur nombre frôle la majorité. La plupart d’entre eux, typiquement à la quarantaine, ont déjà concrétisé leur engagement, par la mise au monde d’un enfant, fruit de leur première relation. Pour ces enfants, la séparation a constitué un véritable drame dont les traces perdurent longtemps. L’enfant garde toujours l’espoir, que le père et la mère se réuniront un jour…. Lorsque l’un des parents recommencera à fréquenter quelqu’un, de manière sérieuse, le (a) nouveau (elle) partenaire sera admis(e), au fil du temps, à dîner par exemple. Mais l’intégration dans le lit familial est une autre affaire qui risque de jeter un trouble profond sur toute la famille … Le fossé n’est pas superficiel. Il est profond.


L’hôtel est aussi un lieu adapté à ce contexte d’amour naissant, légitime mais qui ne peut pas forcément s’exposer auprès de tous, au grand jour !

Lire aussi...

Vous pouvez aussi être intéressés par les articles suivants:

Surprendre sa moitié

Etonnez, surprenez votre partenaire, pimenter votre couple. Faites l'amour ailleurs...

S'aimer à l'hôtel

Hôtel, Amour, intimité sont des alliés de longue date. Comme...

Vous avez aimé ? Partager cet article: