Un récent article du Monde nous apprend que « plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un burn-out, selon une étude publiée par le cabinet Technologia ».

D’ailleurs « ce cabinet de prévention des risques professionnels lance un appel pour la reconnaissance par les autorités de ce syndrome d'épuisement professionnel » caractérisé par un travail excessif et compulsif suivi d’un soudain effondrement.

Les victimes n'ont, en général, rien vu venir. Infirmières débordées, profs sous tension, cadres surinvestis... Ils sont de plus en plus nombreux à craquer.

Tous les milieux sont touchés mais de façon très inégale.
On peut ainsi classer le risque : il est particulièrement élevé chez les agriculteurs (23,5%), devant les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (19,7%) et les cadres (19%). Viennent ensuite les ouvriers (13,2%), les professions intermédiaires (9,8%) et les employés (6,8%) ».

On peut, à la vue de ces données, qualifier le burn-out de « mal du siècle » ou de « pathologie des temps modernes ».

Notre société Pozin a pris conscience de ce qu’elle pouvait apporter pour aider tous ceux qui se laissent emprisonner dans les filets de ce nouveau syndrome. En vous proposant des pauses de tous les types pour faire des « breaks salutaires » dans vos journées harassantes, nous savons que nous contribuons à vous aider à rééquilibrer votre vie. N’hésitez pas à visiter notre site ou à nous appeler pour aménager ces moments de détente indispensable pour retrouver votre harmonie intérieure.

Vous avez aimé ? Partager cet article: